Randonnées
logo dravye
logo dravye sm
Longueval
Braine
Villers-Cotterêts
Fort de Condé
images/phocagallery/24juil16/PICT0672.JPG
Pierrefonds
Belleau
Le chêne d'Artois
Le plateau de Madagascar
Bois de Saponay
ça me donne faim ...

Nous sommes partis de Bourg-et-Comin en direction de Moussy-Verneuil par les chemins de traverse. Le retour s'est fait par la très très longue ligne droite du chemin de halage du canal de l'Aisne à l'Oise.

Cette fois-ci, nous avons pu rester sur les chemins, les coups de feu étaient assez éloignés pour observer une église sans clocher à Verneuil, un pont canal à Bourg-et-Comin, ...

Après l'annulation de dernière minute de la semaine dernière pour cause de tempête, la météo s'est montré très clémente ce dimanche matin. Ça fait du bien, n'est-ce pas ?

Ce dimanche encore, les toutous sont sortis de leur trou malgré la bruine. Dès les premiers lacets, l'essaim de marcheurs s'est déplacé d'église en église. Aucun ne fut surpris de croiser un banc de requins dans la brume. Nous avons dû quitter très tôt les chemins pour laisser ces terrains de jeu aux chasseurs.
Quelque part entre Serval, Merval, Révillon ou Barbonval, une entreprise de recyclage de matériaux électronique s'est ouverte : un nouveau concept qu'il ne faudrait pas encourager.
Ce dimanche encore tout s'est terminé par des bisous bisous.

Sur le site de l'ONF, il est possible de retrouver les jours chassés dans les forêts domaniales.


La bonne nouvelle est que sur aucun des sites on ne chasse le dimanche. (sauf exception ...)
Cela concerne autour de nous :

Nous étions huit et trois chiens à flâner sur les chemins du Tardenois ce matin.

Pas de chasseurs donc pas de déviation sur la route.

Du soleil en veux-tu, en voilà !

Pas de vent.

Un temps idéal en espérant que la prochaine sortie se déroulera dans les mêmes conditions.

Le décalage horaire a effrayé le brouillard pour permettre au soleil de nous éclairer et nous réchauffer ce dimanche.
Départ le long de la Vesle, sans doute un peu trop le long pour ne pas avoir envie de le quitter et se retrouver … coincés. Mais qui ne connait pas le tempérament "sanglier" des marcheurs de la Dravye Z'Aisne : rien ne les arrête !